COOK (J.)


COOK (J.)
COOK (J.)

COOK JAMES (1728-1779)

Rejeton aventureux d’une famille modeste de cultivateurs anglais, autodidacte féru d’observations, de mathématiques et d’astronomie, James Cook gravit rapidement les échelons de la Royal Navy à la faveur de la guerre avec la France (1756-1763). Au lendemain de la guerre de Sept Ans, il est suffisamment connu et estimé pour se voir confier de nombreuses missions de relevé topographique dont il s’acquitte avec brio.

Chargé par la Société royale de géographie de Londres de gagner le Pacifique Sud afin d’observer le passage de la planète Vénus devant le disque solaire, il s’embarque en août 1768 à Plymouth à bord de l’Endeavour . Délaissant le détroit de Magellan, il cingle vers le cap Horn, qu’il réussit à doubler après avoir essuyé une furieuse tempête et manqué cent fois s’éventrer sur des écueils mal indiqués. En mars 1769, il atteint une petite île appartenant aux Tuamotu. Le mois suivant, il accoste à Tahiti où sa diplomatie courtoise lui vaut l’amitié indéfectible de la population indigène et lui permet d’établir un campement et un observatoire astronomique. Il reconnaît peu après les îles de l’archipel, découvert avant lui par Bougainville, auxquelles il donne le nom d’îles de la Société. Après en avoir fait minutieusement le relevé, il se dirige vers le continent austral. Le 7 septembre 1769, après une tempête d’une rare violence, il aperçoit les côtes de la Nouvelle-Zélande; il en dresse la carte malgré l’hostilité des indigènes. Le 31 mars 1770, il lève l’ancre et mouille vingt jours plus tard dans Botany Bay sur la côte orientale de l’Australie. La férocité des aborigènes et la présence de récifs et de hauts fonds ne le découragent pas d’explorer sur 1 600 miles l’est de l’Australie, qu’il baptise Nouvelle-Galles du Sud et dont il prend possession au nom du roi George III. Après s’être échoué sur un récif de corail dont il parvient à se dégager in extremis, Cook se décide à prendre le chemin du retour. Avec un équipage décimé par la malaria et les fièvres tropicales, il double le cap de Bonne-Espérance et arrive en vue des côtes anglaises le 11 juin 1771.

La richesse et la précision des informations rapportées de ce premier voyage incitent le gouvernement anglais à lui confier la périlleuse mission d’explorer le continent antarctique. En avril 1772, Cook repart vers le sud avec deux vaisseaux, la Resolution et l’Adventure .

Il franchit le cercle polaire antarctique, qu’il reconnaît vide de toute présence humaine, et cingle à travers les glaces des mers du Sud pendant 171 jours. Après s’être perdus, puis retrouvés, les deux navires font route vers Tahiti. De là, Cook part à la découverte des atolls du Pacifique qui portent son nom (sept. 1773). À l’automne, il croise les Friendly Islands. En décembre, janvier et février, il est à nouveau dans les glaces de l’extrême Sud. Le 6 avril, il découvre l’île de Pâques et ses énigmatiques figures de pierre. De retour à Tahiti, il en profite pour ajouter quelques îles à son tableau d’exploration. Le 4 août, c’est l’archipel des Nouvelles-Hébrides où il fait donner le canon contre les anthropophages mélanésiens qui tuent plusieurs hommes de son équipage. Il abrège sa course et, au mois de juin 1775, il jette l’ancre dans le port de Londres après avoir parcouru 80 000 kilomètres sur mer.

Cook est à présent un héros national. La Société royale de géographie lui confie une nouvelle mission: découvrir le fameux passage du Nord-Ouest reliant l’océan Pacifique à l’océan Atlantique. Cook s’embarque à bord de la Resolution en juillet 1776. Au cap Horn, il est rejoint par la Discovery commandée par le lieutenant Clerke. Par l’itinéraire désormais connu et balisé grâce à ses premiers voyages d’exploration, Cook gagne Tahiti pour la troisième fois. Après une courte halte, il met cap au Nord et découvre les îles Sandwich (actuellement îles Hawaii), en janvier 1778. Tout en procédant au relevé des côtes du Pacifique septentrional, il rencontre des Esquimaux dans ce qui deviendra la baie de Vancouver, et des Russes dans la baie d’Unalaska, à la recherche comme lui d’un passage du Nord-Ouest à travers l’Arctique. Il se heurte bientôt à une véritable mer de glace et ne voit pas d’autre solution que de rebrousser chemin. Sa flottille essuie une épouvantable tempête qui l’oblige à mouiller dans la baie de Kerakakoa dans l’archipel hawaïen. Les Polynésiens se montrent tour à tour amicaux et hostiles. Peu soucieux de s’attarder, Cook lève l’ancre le 4 février, mais un ouragan le contraint de revenir s’abriter dans la baie où les indigènes se font de plus en plus menaçants. À l’aube du 14 février 1779, Cook descend à terre pour tenter de rétablir le calme. Il est attaqué par plusieurs milliers de guerriers polynésiens et poignardé alors que, seul, il protège le repli de ses hommes. Du grand explorateur, le lieutenant Clerke ne retrouvera que les os et une tête méconnaissable. James Cook l’intrépide laissait à la postérité des cartes admirables et définitives, confirmées plus que retouchées par les Français La Pérouse et d’Entrecasteaux, et un magnifique exemple de ténacité et d’endurance humaines.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cook — may refer to: Cook (profession) Cook (servant), a servant who cooks food for his or her employer Contents 1 Personal name 2 Place name …   Wikipedia

  • Cook — steht für: Cook (Familienname), der Familienname Cook Cook Group, Hersteller medizinischer Geraete Cook Gletscher, zwei Gletscher auf subantarktischen Inseln Cook Insel (Südsandwichinseln), Insel der zu den Südsandwichinseln gehörenden… …   Deutsch Wikipedia

  • cook — cook; cook·able; cook·ee; cook·ery; cook·less; cook·out; mis·cook; par·cook; pen·na·cook; pre·cook; re·cook; cook·er; cook·ie; cook·ey; ol·y·cook; …   English syllables

  • Cook — Cook, James Cook, estrecho de Cook, islas de ► Pico culminante de Nueva Zelanda en los Alpes (Isla del Sur); 3 764 m. * * * (as used in expressions) Carter, Elliott (Cook, Jr.) Connelly, Marc(us Cook) Cook Inlet Cook, estrecho de Cook, islas …   Enciclopedia Universal

  • Cook (EP) — Cook EP by Alec Empire Released 1994 Genre Drum n Bass Ragga Jungle Label Digital H …   Wikipedia

  • Cook — hace referencia a: James Cook, navegante y descubridor británico; Robin Cook, escritor estadounidense; Islas Cook, archipiélago del Pacífico Sur. Stephen Cook, matemático computacional creador del Teorema de Cook. Cook (perro), perro actor de la… …   Wikipedia Español

  • COOK (R.) — Robin COOK 1931 1994 Robert William Arthur Cook est né à Londres le 12 juin 1931. Fils aîné d’un magnat du textile et d’une mère américaine d’ascendance polonaise, il passe son enfance dans la maison familiale londonienne, à quelques pas de Baker …   Encyclopédie Universelle

  • cook — [kʊk] verb LAW ACCOUNTING cook the books informal to dishonestly change official records and figures: • The health authorities have been accused of cooking the books to give more acceptable waiting list figures. * * * cook …   Financial and business terms

  • Cook — Cook, NE U.S. village in Nebraska Population (2000): 322 Housing Units (2000): 175 Land area (2000): 0.173598 sq. miles (0.449617 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.173598 sq. miles (0.449617 sq.… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • cook — [kook] n. [ME cok < OE coc < VL cocus < L coquus < coquere, to cook < IE base * pekw , to cook > Gr peptein, Sans pácate, (he) cooks, OE afigen, fried] a person who prepares food for eating vt. [ME coken < the n.] 1. to… …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.